team riders hautes-alpes
  Compte-rendu des Championnats de France de Triathlon LD à Belfort le 06/06/09
 


Nous sommes partis, Raph et moi, la veille de la course. Programme : 600 kms de trajet.
Nous arrivons à Belfort vers 16 heures. Direction le lac de Malsaucy, site du Triathlon de Belfort. 
Les stands des différents partenaires de l'épreuve sont en train d'être montés. La tente de notre sponsor Inkospor était déjà en place. Petit tour pour saluer Stéphane, notre sympathique contact de la marque, puis nous allons récupérer nos dossards. 
17 heures, ouverture du parc à vélo. Nous decidons de faire un petit repérage de la partie vélo. Nous allons à la voiture pour nous préparer, et nous tombons nez-à-nez avec Julien Loy, Champion du Monde en titre, garé juste à côté de nous. Petite discussion, petites photos, très accessible le garçon, il mérite le respect.


La petite virée en vélo terminée, nous nous dirigeons vers le parc à vélo pour y déposer nos montures. L'un des arbitres qui vérifiait les vélos n'accepte pas le vélo de Raph, le cintre de triathlète n'était pas conforme, il n'avait pas de bouchons aux extrémités. Retour à la voiture et fouille dans les poubelles pour trouver des bouteilles en plastique pour un peu de Bricolage, ça, ça m'connait !! 
Le vélo conforme et posé, nous partons récupérer notre chambre d'hôtel. Sympa, l'hôtel Ibis de Belfort, dédié au triathlon, avec tarif spécial, photos, programme du week-end et vidéo qui défile en continu dans le hall. Un menu spécial nous était proposé et le petit déjeuner servi dès 5 heures du mat. Vraiment très cool.
La majorité des chambres était occupée par des triathlètes.
Le soir nous attendons la météo avec impatience, car les rumeurs ne sont pas très bonnes. 
Confirmation!! Ils annoncent la pluie.
Allez, hop, dodo. Demain, longue journée en perspective.
5 heures du matin, la salle de resto est prise d'assaut, le buffet bien plein.
6 heures, marquage et entrée dans le parc à vélo pour nous préparer. 
Le ciel est gris mais pas menaçant, nous nous préparons sereinement.


7 heures, C'est parti, les fauves sont lachés pour 4 kilomètres de natation, 2 tours avec sortie à l'australienne. Les organisateurs ont eu la bonne idée de donner des bonnets de différentes couleurs selon la catégorie dans laquelle nous courrions. Les élites étaient en vert, les groupes d'âge en bleu, les masters en jaune, les open en rouge et les filles en orange.
La natation se passe plutôt bien pour Raph et moi, même si nous sortons de l'eau dans la deuxième moitié,  incontestablement, il y a du niveau ! 
La pluie nous accueillait à la sortie de l'eau, pour la partie cycliste. Raph était sur le départ quand j'arrivais à mon emplacement pour la transition, petit encouragement puis place aux 120 kilomètres de vélo. Le vent était aussi de la partie. Le parcours n'était pas difficile, peu de montée, mais beaucoup de relance et aucun endroit pour récupérer. Un contre la montre de plus de 3h30 avec des rafales de vent et orages comme adversaires. 
Je reviens sur Raph à la fin du premier tour. Encore deux à faire. J'ai des jambes, je doublais des concurrents qui me précédaient. Bonne gestion de l'effort et bonne nutrition, je pouvais poser le vélo pour partir sur les 30 kilomètres de course à pied qui nous attendaient, et là, je n'avais pas de repaire. Je n'avais pas couru depuis le Tri d'Apt, et pas couru cette distance cette année.
Le premier des 4 tours se passait plutôt bien, bonne sensation, et ça allait assez vite. Je croisais Raph qui m'avait l'air bien, avec une belle foulée. La météo s'acharnait sur nous, des trombes d'eau s'abattait sur nous, le vent prenait le dessus, quelle dommage qu'elle ait gaché ce week-end de sport.
Au début du dernier tour, dans l'ultime difficulté de la journée, Raph me passait avec toujours une belle foulée, malgré la fatigue, je ne le reverrai qu' à l'arrivée. Les muscles des cuisses, les tendons, tout mon corps me faisait mal, mais peu importe, l'arrivée était proche, je serrais les dents jusqu'au bout, les larmes d'émotion étaient au bord des yeux.
Je passais la ligne d'arrivée, accueilli par l'organisateur et Raph qui m'attendait pour vivre ce moment ensemble.
Nous allions nous ravitallier sous une immense tente, à l'abri du vent et de la pluie, et nous prenions la décision de rentrer dans la foulée (c'est pas peu dire) dans notre belle région Gapençaise.
Heureux d'avoir participé à nos premiers championnats de France, nous avons eu tout le loisir d'en parler pendant les 6 heures de voiture du retour. Tous les copains nous téléphonaient pour connaitre nos résultats ou nous les commenter, car déjà présents sur internet.
Merci à elles et à eux pour leurs soutiens et encouragements.

89 :ROUGNY Raphaël FRA 37 TEAM RIDERS ; nat :1:14:24 / trans :6:56 / vélo:3:41:56 98 / trans 4:21 / càp : 2:32:43 : Total : 7:40:22   12 S4 

96. DURAND Marc FRA 46 TEAM RIDERS ; nat :1:19:23 / trans: 4:39 / vélo: 3:35:48 / trans 3:09 /càp :2:42:41 : Total : 7:45:42   8 V2H

 





Commentaires sur cette page:
Commentaire de Hope( dfqhfw163.com ), 01/04/2012, 00 12 47 (UTC):
Pin my tail and call me a dkneoy, that really helped.



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre message:

 
  Aujourd'hui 4 visiteurs (35 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=