team riders hautes-alpes
  Compte-rendu de la Métropôle-Sud-Isère
 
Compte-rendu de la course par Raphaël.

Samedi 21 juin, il est 6h du matin et il fait déja 16°. Ca nous change de dimanche dernier avec 11° a 9h30.
Départ de Gap avec Guillaume et Hervé direction la Mure.
Départ lancé sur 3Km, trés bonne idée car ce dernier se fait en descente, puis a Sievoz on tourne à gauche et on commence l'ascension du col de Malissol. Je suis à bloc pendant 15min pour tenir le plus longtemps possible dans le 1er peloton. La derniere fois que je vois la tête de course, dans une grande courbe a droite, il y a 5 hommes en tête dont au moins 2 Chamroussiens puis dix métres derrieres un autre groupe de 5, Guillaume suit a quelques longueurs puis enfin le peloton dont je suis en queue.
Moi qui pensais que les coureurs du petit parcours allaient tout faire peter, je me suis trompé. Les locaux ont envie de briller et vu le niveau assez élevé, CTC, GMC38 etc... , certains tentent de partir le plus tôt possible ne laissant pas le temps au diesel, que je suis, de chauffer.
Un petit peloton se crée et malheureusement je fais l'élastique dans la Valette. Ce dernier ne tarde pas a cassé à 1km du sommet. La descente du col de Malissol est mauvaise (seul point noir de la cyclo), le goudron est tres grossier, il y a des alternances de lumieres et de fortes ombres et pour bien faire les choses la DDE a mis une petite couche de gravier.
Dans la plaine et jusqu'a Notre dame de Veaux je roule avec Michel Rodriguez et 2 autres cyclos. Ils vont me lâcher car j'ai dû trop donner au début. 
Au tout début de la remontée sur la Mure par Marcieu et les bords du lac de Monteynard je suis rejoint par un groupe d'une vingtaine de gars dont Fred et Marc du CTC. Je vais faire le con puisque dès que ça monte je vais me retrouver devant à tirer tout ce petit groupe mais tant pis, c'est le moment ou j'ai un peu de jambes, alors profitons en.
Je vais rester dans ce groupe jusqu'a 1km du partage des 2 parcours. Avant cela je tient bon dans la difficile bosse aprés le pont de Ponsonnas. Marc, du CTC, m'a dit "c"est durt mais court, je suis pas grimpeur je vais pas essayer de suivre" il faudra que je lui demande ce qu'il appelle court. Cette bosse va m'user et la chaleur se faisant écrasante, je commence à avoir un premier petit coup de chaud. Encore une fois je fais l'élastique et à la fin de la première partie de la montée j'arrive a raccrocher les wagons mais pas pour longtemps. 
Je vois un peu plus loin que la route tourne à droite et s'élève encore. Je n'arrive plus à accrocher. Le fait que je ne connaisse pas du tout la route et le profil font que je lache avant st Jean d'Herans et me retrouve seul. Je me dit que c'est peut etre mieux pour pouvoir gérer ma fin de course mais il reste quand meme 60 bornes.ops:
Le col de Mens va être dur à franchir même si ce n'est pas un grand col : 1ere grosse chaleur + approche en longs faux plats en plein cagnard + 30 bornes en solitaire vont me faire avoir une petite crampe à Treminis au pied du col et un trés gros coup de chaud, le 2eme, dans le col.
Je bascule et me retrouve assez facilement à Mens, contrairement à ce que m'annoncait une bénévole au ravito "partait pas seul dans la plaine, attendait quelqu'un".
Aprés Mens, le petit col Accarias sur une route large bien ensoleillé mais pas pentu se passe tant bien que mal.
J'entame la derniere descente pour me retrouver donc au pied de la derniere difficulté. LA MONTEE DE COGNET.
Pour ceux qui ne connaisse pas et qui voudrait la faire, n'oubliez de mettre la 25, elle vous servira sûr et certain.
Quand je regarde la carte Michelin, en faisant mon compte rendu, je vois 15%, c'est pas faux et le pire c'est que cela dure environ 3 km.
Aprés 145km j'ai bien cru que j'allais monter à pied. Je peux vous dire que dans le village de Cognet il y a une jolie fontaine avec une eau bien fraiche !
Il y a 2 semaines, je me plaignais du froid dans le Ventoux, aujourd'hui c'est la chaleur, la prochaine sera peut être la bonne.
Trés belle cyclo, trés bien organisée par le Gmc38 et par son président Jean Ponard.
La remise des prix s'est faite alors que tout le monde ou presque était à table, ce qui est agréable. L'ambiance était bonne et pas prise de tête style coursse ffc.

A bientot dans les hautes-pyrénées.....

55 kms : 3 ème Hervé en 1h 55' 31"  pas de caté sur le 55
                10 ème Gilles en 2h 03'02"
                19 ème Stéphane en 2h 28' 09" (je crois qu'il s'est trompé de parcours, j'ai pas tout compris)


100 kms:  4eme scratch : Guillaume en 3h 10' 30" et 3 ème de caté
                  62 eme scratch : Marie-Christine en 4h 02' 45"  et  1ère de caté


150 kms:  51ème scratch Raph en 5h 40' 21"
                   65 ème scratch Pierre (tri Embrun) en 5h 53'




Commentaires sur cette page:
Commentaire de Marylada( fernanda.feijobbcr.com.br ), 29/03/2012, 08 08 19 (UTC):
This introduces a pleasingly rtaiaonl point of view.



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre message:

 
  Aujourd'hui 1 visiteurs (77 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=